J’ai eu la chance de lire le livre « Les Gros Mots » de Clarence Edgard-Rosa, une journaliste et auteure que j’apprécie beaucoup. Elle tient le blog Poulet Rotique et est spécialisée dans les questions du genre et des féminismes. Je la suis depuis longtemps et j’ai été ravie de pouvoir lire ce petit livre !

Le titre est bien choisi, je trouve, car chacun des mots cités dans ce recueil est souvent considéré comme un « gros mot » et une exagération de la part des féministes.

Mais le plus gros mot des gros mots, c’est « féminisme ». Ce mot fait peur, très très peur ! A tel point que beaucoup disent « Je ne suis pas féministe, mais… » comme pour ne pas être assimilé.e à ce mouvement. Mais il n’y a aucune raison d’avoir peur et c’est avec beaucoup d’humour que nous l’explique ce livre. J’ai adoré et dévoré ce livre en quelques jours et depuis il est toujours posé sur ma table de chevet, pour relire des passages que j’adore.

Et me rappeler pourquoi je suis féministe. C’est aussi une bonne ressource pour argumenter face à vos détracteurs.

Clarence Edgard-Rosa a également fait une vidéo en collaboration avec Elle, où elle interroge des passants sur certains mots de son livre, c’est très amusant… mais surtout déconcertant. Et surtout, ça prouve bien l’importance de ce genre d’ouvrage.

Mais le féminisme n’est pas un gros mot, et Clarence Edgard-Rosa nous le démontre avec humour et pédagogie. Un joli ouvrage à s’offrir ou à offrir, pour tou·te·s. Oui, oui, vous pouvez, même si Noël est passé !

Pour acheter son livre, rendez-vous ici.

Un grand merci à elle pour ses écrits.