Parler du harcèlement sexuel à l’Université de Nantes

Le harcèlement sexuel n’est pas présent que dans la rue. Pour évoquer le problème du harcèlement dans l’enseignement supérieur, Féministes Plurielles a organisé un café débat.

Le chantage sexuel dans l’enseignement supérieur y est assez fréquent, que ce soit pour accéder à la thèse ou avoir une chambre universitaire. Même constat pour les remarques déplacées des enseignant-es sur leurs élèves, le plus souvent sous la forme d’humiliations publiques.

Ce mélange du monde du travail et de l’école fait que le harcèlement sexuel y est plus présent et informel que dans les autres milieux où il est plus facilement dénoncé.

C’est pour briser ce silence et changer les mentalités que Féministes Plurielles a décidé d’agir !

Cette année un premier événement sous forme de café-débat a été organisé afin de parler de ces questions autour du harcèlement. L’occasion d’aborder un sujet difficile en toute confiance, autour d’un bon café ! (ou un thé, un chocolat…). L’idée est que chacune puisse s’exprimer, si elle a envie, de la manière dont elle a envie. Délier les paroles est une première étape toujours compliquée. Il est donc important de se sentir en confiance, et de prendre son temps!

Et le projet continue ! Retrouvez-nous en novembre 2017 à l’université de Nantes, l’occasion de vous exprimer et de vous informer sur le sujet. Faites changer les choses avec nous 😊

 

Féministes Plurielles a toujours besoin de bénévoles, n’hésitez pas à venir militer, découvrir, échanger…!