Lagertha est sûrement l’un des personnages les plus badass des dernières séries à succès.  Selon la légende, elle fût une viking de l’actuelle Norvège, pendant un temps épouse du Viking Ragnar Lodbrock.

Interprété par la sublime Katheryn Winnick, ce personnage nous offre une bonne dose de féminisme qui fait enfin plaisir à admirer. Indépendante et insoumise, elle se déclare maîtresse de son destin, et la guerrière au bouclier ne cesse de le prouver. Malgré tout l’amour pouvant la lier à son mari, son statut ne se résume pas au statut de « femme de » mais bien d’une combattante à part entière.

A Kattegat, le village où ils demeurent, Lagertha sait en effet se faire respecter même sans son homme et impose le respect autour d’elle, et lorsqu’il décide de la baratiner à son retour, le verdict est sans appel et elle n’hésite pas à prendre les résolutions nécessaires. Et le pauvre Ragnar le grand guerrier pleure tout seul sur le chemin, oui oui.

Lagertha est une guerrière forte et à la fois une belle personne souhaitant le bien autour d’elle. C’est une femme d’honneur n’hésitant pas à faire un choix lors de grave décision et de par la suite toujours garder la tête haute. Et toujours dans l’honneur, même si cela doit impliquer un assassinat ou autre barbarie. Car il est impensable pour elle qu’aucun homme ne la rabaisse à un statut de par son sexe, et elle le montre très bien et qui donne d’ailleurs lieu à des scènes bien plaisantes où elle rembarre quiconque (y compris son ex-mari qui ne se prive pas) lui servirait des male tears ou du mansplaining.

Elle est également à la recherche de pouvoir, tout comme de nombreux personnages masculins : cela permet bien de démontrer qu’elle n’est pas pire ou mieux qu’un homme – Elle est pareille.

Cette série est un véritable chef d’œuvre car elle représente bien le fait que, chez les Viking, naître femme peut être cool. Et qu’on peut avoir du clitoris et casser la gueule des méchants. Même si de nombreuses femmes Vikings dans la série restent soumises et dépendantes d’hommes.

Voilà pourquoi, à féministes plurielles, nous l’aimons beaucoup, car elle est tout simplement un véritable modèle pour beaucoup de femmes.